Edito

Alerte aux retraites!

Le 13 décembre 2016, le paquet intitulé «Prévoyance vieillesse 2020» passera devant le Conseil des Etats après avoir été alourdi par le Conseil national. Alors que le Conseil fédéral se «contentait» d’augmenter l’âge de la retraite des femmes à 65 ans – contre 64 ans aujourd’hui – et de baisser les rentes annuelles de 2e pilier de 12%, la majorité de droite au Conseil national a ajouté un mécanisme automatique faisant monter l’âge de retraite de tout le monde jusqu’à 67 ans si nécessaire. Autant dire que le Conseil national organise la disette populaire dans les retraites.

A l’inverse, le Conseil des Etats va certainement maintenir sa propre version de la réforme, qui reprend les propositions du gouvernement (65 ans pour les femmes et +12% de cotisation dans le 2e pilier pour conserver les mêmes rentes qu’aujourd’hui) et augmente même les rentes AVS de 70 francs pour les futurs retraités. Cela ne doit toutefois pas faire illusion: le Conseil des Etats n’est pas un ami des travailleurs et des retraités, mais bien plutôt un adversaire malin, prêt à «lâcher» juste ce qu’il faut pour neutraliser les oppositions et emporter le morceau en repoussant l’âge de retraite et en renforçant davantage le 2e pilier que le 1er.

Face à cela, les régions Unia de l’Oberland Bernois, du Tessin et de Genève ont fait adopter, par le congrès national, le principe du lancement automatique du référendum si l’âge de la retraite devait être repoussé ou si les pensions de 2e pilier devaient être touchées. Or, qu’elles que soient les propositions des autorités, toutes aboutissent à faire payer davantage les salarié-e-s pour toucher des retraites identiques ou un tout petit peu améliorées. Le référendum contre Prévoyance vieillesse 2020 est ainsi déjà assuré, pour refuser de travailler plus longtemps, de cotiser davantage et d’obtenir au final une réduction des prestations de retraite.

Pour préparer ce combat, la Communauté genevoise d’action syndicale organise des «Assises des retraites» à Lausanne le 14 janvier 2017, en alliance avec l’Union syndicale vaudoise. Il s’agit d’abord de préparer sans attendre le référendum pour mettre en échec le démantèlement des retraites préparé à Berne. Mais il s’agit également de discuter de propositions alternatives au système de retraites actuel.

Pour avancer concrètement sur ces deux axes défensif et offensif pour un système de retraite solidaire au bénéfice des personnes passant leurs vies au travail, les «Assises des retraites», ouvertes à toutes les forces syndicales et progressistes, permettront la mise en commun des analyses de la situation, le rassemblement des propositions de résistance et l’élaboration d’une feuille de route commune dans ce domaine pour l’année à venir.

La défense des retraites, c’est maintenant, en 2018 il sera trop tard pour se lamenter.

Assises des retraites, samedi 14 janvier 2017, de 10 h à 14 h (avec pause pique-nique), à l’Espace Dickens, avenue Dickens 4, 1006 Lausanne. Départ de Genève à 8 h 30, retour vers 15 h 30. Inscription au 079 951 80 38.

Nouvelles nationales

Non à l’arnaque de la réforme de l’imposition des entreprises le 12 février !

La troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) qui passera au vote le 12 février est une arnaque monumentale aux dépends de la population. Les gros actionnaires et les multinationales bénéficient de nouveaux cadeaux fiscaux, provoquant des trous de plusieurs milliards dans les caisses publiques. Unia s’engage contre la RIEIII. Annonce-toi auprès de ta région Unia pour participer à la campagne.

> Signer « l’appel à la défense de la classe moyenne » contre la RIEIII

> Dossier « RIEIII » sur le site web d’Unia

> Questions et réponses sur la RIEIII

> Lien sur Youtube

Accord trouvé entre le personnel et la direction de Richemont

Les négociations entre Unia, les représentant-e-s du personnel et Richemont ont abouti à une amélioration substantielle du plan social et une réduction importante des licenciements. Le résultat a été accepté par les employé-e-s de Piaget et de Vacheron Constantin. Cet accord donne des perspectives aux personnes qui perdront leur emploi. Toutefois, le cadre légal devrait être durci pour empêcher les licenciements collectifs motivés par le profit.

 

> Plus d’infos sur le site web d’Unia

> Reportage au téléjournal de la RTS1

Les maçons exigent la limitation du travail temporaire

Six mois après le lancement de leur manifeste «Des chantiers dignes, un travail décent», les maçons ont discuté à leur conférence professionnelle du 19 novembre des suites à donner. Ils revendiquent la limitation du travail temporaire, le droit à un engagement fixe après un certain temps, ainsi qu’un registre de branche des entreprises respectant la convention nationale. Les maçons se sont aussi déclaré prêts à soutenir leurs collègues romands du second œuvre dans leur lutte pour une nouvelle CCT.

> Plus d’infos sur le site d’Unia

Les travailleurs du second œuvre romand sont prêts à se battre

Suite à la résiliation de leur CCT par les employeurs, plus de 500 salarié-e-s du second œuvre romand ont participé le 18 novembre dans tous les cantons romands et dans le Haut Valais à des pauses de midi prolongées et à des interruptions de travail jusqu’en fin d’après-midi. Cette première démonstration de force réussie montre qu’ils sont prêts à se battre pour le maintien de leur convention collective de travail (CCT) et pour des améliorations matérielles. Les négociations ont repris suite à cette journée d’action.

> Plus d’infos et photos des actions sur le site web d’Unia

Importantes prises de position au congrès d’Unia

Les délégué-e-s d’Unia ont adopté samedi dernier quatre prises de position, lors d’une journée supplémentaire de congrès organisée à Bienne. Les travaux du congrès arrivent ainsi à leur terme, puisque fin octobre, le congrès ordinaire d’Unia à Genève avait adopté ses objectifs stratégiques et renouvelé ses instances dirigeantes nationales.

Plus d'infos

Nouvelle CCT pour l’industrie horlogère

Unia et les représentants de la Convention patronale de l’industrie horlogère suisse ont signé la nouvelle convention collective de travail pour l’industrie horlogère et microtechnique. Elle amène des améliorations pour les quelque 50 000 salarié-e-s de la branche à partir de 2017, comme des congés maternité et paternité plus longs ainsi qu'une participation patronale plus importante aux primes d’assurance maladie. 

Plus d’infos

Le personnel de Richemont refuse le plan social

Les employé-e-s du groupe de luxe Richemont ont rejeté hier le plan social proposé par la direction. Richemont veut supprimer 211 emplois chez PIaget et Vacheron Constantin, alors que l’entreprise a encaissé 2,4 milliards de francs de bénéfices lors de l’exercice précédent. 150 salarié-e-s ont protesté aujourd’hui à Genève contre ces licenciements. Ils réclament entre autres le retrait des licenciements, l’introduction de la réduction de l’horaire de travail et une prolongation du délai de consultation.

Plus d'infos

Nouvelles regionales

Préférence cantonale: L’UDC défend les travailleurs ? Mais voyons…

L’initiative « Genève d’abord » annoncé par l’UDC  prévoit l’inscription dans la constitution cantonale d’un « droit à l’emploi », entendu comme « droit des citoyens et des résidents à n’être ni discriminés à l’embauche, ni privés de leur emploi, ni obligés à consentir à des réductions significatives de leur salaire ». La préférence cantonale comme vecteur pour obtenir une meilleure protection contre les licenciements et contre la sous-enchère salariale, voilà de quoi ravir les syndicats ? Non, évidemment.

Article complet sur le site de la Tribune de Genève

Bâtiment

Quand Livio fait reculer Implenia !

IMPLENIA

Il y a quelques jours encore, Implenia refusait catégoriquement de réintégrer Livio, maçon licencié à 14 mois de sa retraite. La semaine dernière, Livio et Unia ont dénoncé ce licenciement scandaleux par une action sur un grand chantier de Genève. Hier, Implenia a réintégré Livio et présenté ses excuses au maçon. Cette victoire est aussi due à la solidarité des travailleurs sur le chantier. Mais le combat sur la limitation du travail temporaire et la protection des travailleurs âgés ne fait que commencer.

Lire la suite

TISA

Le 4 décembre Genève a connu une importante manifestation internationale : STOP TISA ! Plus de 600 personnes ont participé à l’appel lancé par une large coalition composée par les syndicats genevois du secteur public et privé (dont Unia Genève), les fédérations syndicales internationales, plusieurs associations aussi françaises et les partis politiques de gauche. Mais c’est quoi TISA ? Et pourquoi manifester ?

Lire la suite

Industrie

Licenciements boursiers chez Richemont : Le personnel refuse le plan social

Réuni hier en assemblée générale à Genève, à la Vallée de Joux et à la Côte-aux-Fées, le personnel de Vacheron Constantin et Piaget a refusé l’offre de plan social relatif à la suppression de 211 postes chez Richemont. Le personnel estime que le groupe a les moyens de maintenir l’emploi et exige notamment le retrait des licenciements et l’introduction de la réduction de l’horaire de travail. Etant donné le risque de conflit social, l’instance de médiation de la CCT de l’horlogerie a été prévenue. Les discussions ont repris dans ce cadre.

Communiqué de presse

Action de solidarité avec les travailleurs de Caterpillar

Quelques 400 travailleurs se sont rassemblés vendredi 18 novembre sur la Place des Nations. Venus de Belgique, les employés de Caterpillar se sont mobilisés suite à l’annonce de la fermeture de leur usine: une décision qui met en péril plus de deux mille emplois. Soutenus sur place par Unia Genève, les manifestants sont venus réclamer le maintien des sites visés par la restructuration, la construction d’un dialogue social avec la direction et la prise en compte des alternatives proposées par les syndicats. Unia Genève a profité de l’occasion pour dénoncer la Réforme de l’imposition des entreprises (RIE3), imposée pour maintenir des entreprises destructrices d’emplois comme Caterpillar à Genève, au prix d’une baisse massive de prestations pour les travailleurs genevois.

Article complet sur site du Courrier

Photos

Tertiaire

Ouverture du dimanche : oui mais pas sans protection des salarié-e-s

Le 17 novembre dernier, une courte majorité (52.5%) a refusé l’initiative « Touche pas à mes dimanches ! » dont Unia était à l’origine. Les votants ont en revanche accepté le contre-projet qui prévoit l’ouverture de 3 dimanches et du 31 décembre lorsqu’une CCT étendue dans le secteur du commerce de détail existe.

Il n’a manqué que 5'500 voix pour que l’initiative passe et on peut regretter que seul Unia ait mené campagne parmi les syndicats. Ce résultat serré démontre l’attachement de la population aux conditions de travail du personnel de la vente et les représentants patronaux n’ont pas reçu un blanc-seing pour de nouvelles extensions horaires. Ce n’est donc pas une défaite syndicale puisque les représentants patronaux se sont retrouvés à défendre la proposition syndicale de « clause guillotine » contenue dans le contre-projet qu’il refusait encore il y a quelques mois.

Pour eux la situation est désormais claire : les représentants patronaux devront donner des compensations supplémentaires au personnel s’ils désirent avoir une CCT qui leur permettra d’ouvrir 3 dimanches dans l’année. Ils ont d’ailleurs demandé l’ouverture de négociations pour janvier déjà.

C’est l’assemblée générale Unia du personnel de vente qui se réunira le 18 janvier 2017 à 19h30 (salle Daniel Marco) qui validera le cahier de revendication et le comité vente élu qui s’assurera du bon suivi des négociations.

Nous profitons de l’occasion pour remercier toutes les militant-e-s qui ont participé activement à cette campagne.

Divers

Elections 2017 des juges prud’hommes : soirée de présentation le 17 janvier 2017 et délai de candidature au 18 janvier 2017

Le mandat des juges prud’hommes actuels arrivera à son terme cette année et de nouveaux juges seront élus en octobre 2017. Si de nombreux juges nous ont déjà indiqué leur souhait de se représenter, il reste des postes de juges à pourvoir et toute candidature est la bienvenue.

Vous trouverez plus d’information sur la fonction de juge prud’hommes à l’adresse suivante : http://ge.ch/justice/sites/default/files/justice/common/brochures/Brochure_TPH.pdf

Toute personne désireuse de se présenter pour la prochaine législature est invitée à participer à une :

Séance d’information quant au mandat de juge prud’homme

Mardi 17 janvier, 19h00-21h00

Secrétariat syndical d’Unia

En tant que membre du syndicat, si cette fonction de juge prud’homme vous intéresse, participez à cette soirée d’information et annoncez votre souhait d’être candidat pour Unia d’ici au 18 janvier en envoyant un e-mail à edwige.charrat[at]unia.ch.

Nous vous rendons attentifs au fait que cette fonction est un mandat syndical et qu’elle suppose un lien de votre part au syndicat. Les juges prud’hommes sont ainsi invités à tenir au moins deux fois dans l’année des réunions au syndicat et à participer aux différentes activités et mobilisations syndicales. Tout candidat à la fonction de juge prud’homme qui ne pourrait venir à la séance du 17 janvier est prié de s’excuser auprès de edwige.charrat[at]unia.ch.

L’ensemble des candidatures pour le syndicat Unia sera analysée par une commission de candidature qui pourra convoquer certains candidats durant les semaines 23 et 30 janvier au besoin. La commission analysera les candidatures notamment sous l’angle de la compatibilité de l’engagement des candidats avec les valeurs du syndicat. La Commission de candidature proposera au Comité de région du 7 février 2017 les candidats à élire.

 

Sélection de cours Movendo 2017

Movendo propose un programme très fourni de cours sur des thèmes variés. L’inscription est gratuite pour les membres d’Unia, à concurrence des prestations prévues par ta région.

 Voici quelques cours où des places sont encore disponibles :

Wen-Do, cours d’autodéfense pour femmes – lundi 30 et mardi 31 janvier, Morges, Hôtel La Longeraie

Comprendre son fonctionnement pour mieux agir et réagir – lundi 13 et mardi 14 février, Chexbres, Hôtel Préalpina

L’analyse transactionnelle, niveau 1 – lundi 13 et mardi 14 février, Chexbres, Hôtel Préalpina

Le tableur Excel, les bases – Jeudi 9 et vendredi 10 mars, Yverdon-les-Bains, Synergic

Séminaire de base Unia pour membres des commissions du personnel, toutes branches – du lundi 6 au mercredi 8 mars, Ste-Croix, Hôtel de France

La gestion de conflits – jeudi 23 et vendredi 24 mars, Chexbres, Hôtel Préalpina

L’offre de formation 2017 avec un vaste choix de cours est d’ores et déjà disponible en ligne.

> Plus d’informations sur le site web de Movendo

A l’école du syndicalisme

Volet 1 – La présentation du syndicat
Unia – Mode d’emploi

Qu’est-ce qu’un syndicat? A quoi ça sert? Comment fonctionne-t-il et
comment devrait-il fonctionner? A quels défis les syndicats seront-ils
confrontés en 2017?

Une formation de base sur Unia et ses missions sera donnée, avec une
description de son fonctionnement (comités, instances) et de la place d’Unia
dans le contexte du syndicalisme au niveau global et en Suisse (CGAS, USS,
OIT). Mais une perspective historique, des exemples d’activité syndicale
(conflit collectif, mobilisation de branche, enjeu politique), des explications sur
l’avantage d’un syndicalisme militant par rapport à un syndicalisme de
délégation seront aussi mises en discussion.

Cette formation prendra la forme de présentation et de dialogue entre un
secrétaire et les militant-e-s présent-e-s.

Dates et heures:
Mercredi 30 novembre 2016 de 19 h 30 à 21 h 30 (réf. ME1)
Ou, au choix Jeudi 8 décembre 2016 de 17 h 30 à 19 h 30 (réf. ME2)
Lieu: Secrétariat régional d’Unia Genève, chemin Surinam 5, 1203 Genève,
arrêt TPG Charmilles, lignes 6, 10, 11, 19 Un pique-nique est prévu


Volet 2 – Relier le syndicat aux lieux de travail
Sortir le syndicat des bureaux

Cette formation prendra la forme d’une discussion sur rôle primordial des
militant-e-s sur leur lieu de travail, du rôle et de la mission des délégués
syndicaux et des membres de commission du personnel dans l’entreprise en
lien avec le secrétariat syndical. En s’appuyant sur des témoignages de
militant-e-s chevronné-e-s, des conseils pratiques seront donnés.

Formation animée par des militant-e-s chevronné-e-s

Dates et heures:
Mercredi 11 janvier 2017 de 19 h 30 à 21 h 30 (réf. SB1)
Ou au choix Jeudi 19 janvier 2017 de 17 h 30 à 19 h 30 (réf. SB2)
Lieu
: Secrétariat régional d’Unia Genève, chemin Surinam 5, 1203 Genève,
arrêt TPG Charmilles, lignes 6, 10, 11, 19 Un pique-nique est prévu
Pour chaque cours, deux dates et heures différentes sont proposées afin que
chacun-e puisse y participer selon ses disponibilités.

Journée d’Olten 2017 : numérisation et revendications syndicales

Cette année, la journé de réflexion d’Olten des militant-e-s d’Unia aura pour thème la numérisation du monde du travail et les enjeux pour les branches d’Unia. Le sociologue du travail Martin Kuhlmann présentera des moyens d’action sur la base des conclusion de l’étude qu’il a réalisée pour Unia. Constanze Kurz, porte-parole du Chaos Computer Club y fera aussi une intervention.

Lieu et date: Samedi 11.02.2017, Hotel Arte, Olten de 9:30 à 16:30

> Inscriptions à l’adresse ariane.chevalier[at]unia.ch